Sélectionner une page

On est d’accord :

Grossir quand on est naturellement maigre, c’est galère !

Rassure-toi, j’ai moi aussi connu ça :

Comme tu peux le voir sur la photo, j’ai démarré à 58 kilos pour 1m73. Maintenant, je pèse 73 kilos et je me sens beaucoup mieux !

Mais alors, comment j’ai fait pour gagner 15 kilos ?

Tu vas le savoir tout de suite. Dans cet article, je te donne 3 étapes pour prendre du poids sainement, tous tirés de mon expérience d’ancien maigre.

Alexis, de 58 kg à 73 kg pour 1m73

 

Étape 1 : Les 3 erreurs à éviter

On va démarrer par voir ensemble les 3 erreurs à éviter.

Pourquoi ?

Parce qu’avant de savoir ce qu’il faut faire, il est bon et utile de savoir ce qu’il ne faut PAS faire afin de gagner du temps, au tout du moins, ne pas en perdre bêtement.

 

Erreur 1 : chercher à prendre du poids au mauvais moment

Trop de personnes cherchent à prendre du poids alors que, dans leur vie, ils ont d’autres objectifs.

Comme le dit le proverbe :

Il ne faut pas courir plusieurs lièvres à la fois

Si tu as prendre du poids alors que tu as déjà un gros objectif et/ou plusieurs petits à côté, ce n’est peut-être pas forcément le bon moment de vouloir prendre du poids.

 

 

Les examens à l’école

Si tu as un examen scolaire à la fin de l’année, que tu vas donc être dans une grosse période de révision te prenant beaucoup de temps et d’énergie, cela va être très dur de réussir à prendre du poids durant cet période.

Tu vas avoir peu de temps à consacrer à te préparer à manger, peu de temps pour te dire « Ah oui ! Je dois manger » et tu vas avoir beaucoup de stress qui peut te couper l’appétit.

Dans mon cas :

Quand je passais mon BTS, j’essayais malgré tout de prendre du poids. Certes, j’ai réussi à prendre quelques kilos durant ces deux années intenses (qui plus est, j’étais en alternance donc à la fois en cours et dans une entreprise).

Mais cela a été beaucoup plus facile une fois l’examen terminé ! J’avais beaucoup plus de temps à consacrer à mon objectif de prise de poids.

Eh oui ! Plus de devoirs le soir et donc plus de temps pour préparer à manger et, surtout, prendre le temps de manger.

Donc, en fait :

Essaye de ne te focaliser que sur l’objectif principal que tu as actuellement, plutôt que d’essayer de tout faire en même temps.

Les jobs pas top

Si tu as un travail qui n’ait pas vraiment compatible avec la prise de poids, comme un travail physique ou extrêmement stressant (ou pire, les deux à la fois !), ce n’est probablement pas le bon moment de prendre du poids.

Un conseil qui peut paraître fou :

Ce conseil va être bizarre et fou, mais une fois mis en place, tu vas vite voir la différence et voir de quoi je veux parler.

Ce conseil est d’éventuellement changer de travail si ton travail actuel ne te permet pas de prendre du poids et grossir.

De mon expérience :

1. J’ai fait pendant 7 mois livreur à vélo. Le but était de livrer de la nourriture en vélo directement des restaurants à la maison de clients. J’avais une grosse boîte isotherme de 10 kilos sur le dos et parcourais entre 250 et 300 km de vélo chaque semaine (auquel tu ajoutes les entraînements de sport que je faisais à côté).

Autant te dire que je dépensais énormément d’énergie et que je devais manger comme un ogre juste pour maintenir mon poids !

2. J’ai ensuite changé de travail pour faire serveur dans un restaurant. Horaires ultra variables, commencer tôt et finir tard, pauses repas qui sautaient, pas le temps de préparer à manger chez moi et peu de temps de repos…

Bref ! Pas du tout, mais vraiment pas du tout, le travail fait pour moi qui voulait grossir ! En deux mois j’ai même perdu 6 kilos !

Du coup :

J’ai décidé de trouver un autre travail où l’on est beaucoup moins actif, avec des horaires plus fixes et qui me laisse le temps de préparer correctement à manger et de me reposer.

J’ai trouvé ce travail et maintenant j’ai le temps de me consacrer sur mon objectif de prise de poids.

Donc oui,

Ça semble bizarre de dire « Change de travail pour grossir », mais si vraiment tu veux prendre du poids, si vraiment tu veux grossir, que ça te tient à cœur et que tu veux changer de corps et de vie…

Alors oui, essaye de voir si tu peux changer de boulot pour pouvoir toi même changer.

Les naissances

Quand on vient d’avoir un enfant ou qu’on a un enfant en bas âge à la maison, il arrive souvent qu’on dorme peu et qu’on ait pas vraiment le temps pour sois.

Alors oui, il faut le reconnaître, après une naissance, ce n’est peut-être pas le meilleur moment de se fixer comme objectif de grossir.

Car l’objectif à ce moment de notre vie, c’est bien notre enfant et notre famille plutôt que de changer de corps.

C’est prendre soin de son enfant, prendre soit de soin si on est une femme ou prendre soin de sa femme si on est un homme… et changer de corps n’a pas la priorité à ce moment là.

Donc si tu n’as pas le temps de dormir la nuit, que tu es fatigué, que tu n’as pas le temps de préparer à manger pour toi car tu prépares à manger pour ton bébé, ce n’est pas nécessairement le bon moment !

Conclusion

Prendre du poids est un objectif qu’il faut prendre avec extrêmement de sérieux.

Il va falloir passer beaucoup de temps en cuisine et il va falloir être très rigoureux sur plusieurs jours, semaines, mois et années ! (on en reparlera dans le module 2)

Cela demande des efforts et si tu as d’autres objectifs avant cela, alors concentre toi sur tes objectifs actuels demande toi Comment grossir plus tard.

Il est souvent admis que l’on peut pas avoir plus de 2 ou 3 objectifs principaux dans notre vie si on veut les atteindre. En avoir plus, c’est augmenter ses chances de ne finalement en réussir aucun.

 

Erreur 2 : s’amuser à compter ses calories dès le début

 

 

Les habitudes avant tout

Compter ses calories pour prendre du poids, quand on débute, c’est se focaliser sur le mauvais problème.

Bien entendu, pour pouvoir grossir, il faut manger plus de calories que l’on en dépense.

En d’autres termes,

Il faut avoir un apport d’énergie supérieur ce que notre corps dépense pour qu’il puisse construire à la fois du muscle et du gras pour pouvoir grossir sainement.

Mais pour autant, se focaliser sur le comptage des calories est une étape déjà trop avancée. Avant tout, il faut se focaliser sur ses habitudes, et je te donnerai des actions concrètes à faire vis à vis de ça dans le module 2, 5 actions pour commencer à grossir.

Pourquoi se focaliser sur ses habitudes ?

Si par exemple tu as l’habitude de sauter le petit-déjeuner, eh bien la première habitude à faire va être de prendre un petit-déjeuner. Pas besoin de compter ses calories pour se rendre qu’ajouter un repas va permettre d’augmenter l’énergie apportée à ton corps et donc te permettre de prendre du poids.

Il va falloir donc prendre l’habitude dans un premier temps de manger régulièrement.

Et si tu as déjà l’habitude de manger 4 ou 5 ou 6 fois dans la journée, il faut prendre l’habitude d’augmenter les quantités.

Comment ?

En cassant à nouveau tes habitudes !

Tu as l’habitude de ne manger que 1 ou 2 œufs ? Prend en 3 !

Tu ne mets jamais d’huile d’olive sur tes plats ? Met 2 cuillères à soupe dessus !

Tu as l’habitude de manger 1 fruit au goûter ? Double ou triple cette quantité !

En fait,

Compter ses calories ça marche bien pour les débutants en nutrition qui on cherchent à perdre du poids car ils doivent faire attention à la quantité mangé et avoir un repère visuel ça aide beaucoup.

Par contre quand on cherche à savoir comment grossir, on est pas obligé d’avoir un repère fixe, sur les quantités, au démarrage.

Il faut surtout :

Avoir un repère fixe sur quand est-ce qu’on mange dans la journée.

Et augmenter petit à petit la quantité d’aliments qu’on mange à ces moments là.

Reste créatif !

La deuxième raison de pourquoi, au début, il ne faut pas forcément compter ses calories c’est parce que cela retreint ta créativité.

Pour ma part,

Quand je commence à compter mes calories, je deviens très très carré et moins ouvert à tester de nouvelles recettes dans ma cuisine.

Eh oui !

Quand on cherche à compter ses calories, on a besoin de rentrer toutes les informations dans son logiciel. Du coup, on a pas envie de manger des recettes trop complexes car sinon ça devient vite compliqué de pouvoir rentrer les informations dans son compteur de calories.

Alors c’est dommage, parce que du coup je vais éviter de faire des plats en sauce car la sauce c’est pas simple à comptabiliser, je vais éviter des plats où on est mets plusieurs aliments différents comme une quiche (alors que c’est simple à faire) mais il y a tellement d’aliments différents que je vais avoir plus facilement la flemme de compter.

Donc compter, quand on débute, sa rajoute une couche de complexité. Et on va vouloir donc simplifier notre alimentation.

Mais le soucis,

C’est qu’en simplifiant notre alimentation, on va aussi perdre beaucoup de plaisir à manger. Et qui dit moins de plaisir, dit moins de chance de manger beaucoup, sur le long terme, et donc moins de chances de réussir à grossir.

Plus de chances d’abandonner

Compter ses calories, comme je viens de te le dire, ça complexifie encore plus les choses.

Et que se passe-t-il quand on est fasse à quelque chose de trop complexe : on a beaucoup de chances d’abandonner.

Et ça serait quand même dommage d’abandonner ton rêve de prendre du poids.

C’est comme dans un jeu vidéo !

Au démarrage du jeu, tu commences par le niveau 1, ensuite le 2, le 3, etc…

Une fois que tu es au niveau 40, si jamais tu réessayes de faire le niveau 1, que se passe-t-il ? Eh bien le niveau 1 te paraît super facile !

Eh bien la prise de poids c’est pareil ! Le but du jeu, au départ, c’est de commencer très simple en se focalisant sur ses habitudes, et ensuite on complique les choses pour s’améliorer et continuer à progresser.

Compter ses calories, c’est optimiser. Mais pour optimiser, il faut déjà avoir les bases.

Et les bases à avoir au départ, c’est l’habitude de manger régulièrement, et en quantité.

Donc ne démarre pas ta prise de poids au niveau 40 (en comptant tes calories) mais au niveau 1, en mangeant souvent et en plus grande quantité.

 

Erreur 3 : acheter des choses totalement inutile

 

 

Les médicaments

Les médicaments qu’on met en avant pour prendre du poids sont en réalité des médicaments créés pour traiter et combattre les allergies.

Eh oui !

Ils ne sont PAS au départ créé pour favoriser la prise de poids.

La prise de poids potentielle engendrée par ces médicaments est en réalité l’un des nombreux effets secondaires produits par ces médicaments.

Donc oui, ça peut potentiellement créer plus d’appétit, favoriser donc le fait qu’on mange d’avantage et engendrer une prise de poids.

Dit comme ça, ça semble cool et efficace.

Mais en vrai,

Ce n’est qu’une solution temporaire et non efficace sur le long terme.

Tu vas peut-être avoir d’avantage faim pendant la période où tu vas utiliser ce médicament, mais cela ne va pas t’aider à construire de bonnes et solides habitudes alimentaire.

Et du coup, une fois que tu arrêtes la prise de ce médicament, tu as moins faim. Et puisque tu n’as pas pris les bonnes habitudes pour grossir, tu perds tout tes kilos !

Ce n’est pas un mythe, 90% des gens qui ont utilisé ces médicaments ont perdus les kilos qu’ils ont gagnés.

Donc utiliser des médicaments, c’est vouloir utiliser un raccourcis qui, sûr le long terme, va te faire perdre du temps et t’abîmer la santé.

N’oublie pas :

Un médicament est une molécule chimique, qui n’a rien de naturel. Tu veux vraiment te mettre dans le corps un composé chimique, qui au départ est là pour traiter une allergie, qui apporte ds effets secondes comme des gros coups de fatigue ou autres, juste pour grappiller quelques kilos ?

Soyons honnête :

Il vaut mieux travailler sur soit, ses habitudes et ce qu’on mange, comme on va le voir dans le module 2, plutôt qu’utiliser des trucs pareils.

En plus ça coûte de l’argent, argent qui pourrait être mis en dans une alimentation saine plutôt qu’un truc aussi peu naturel.

 

Les vitamines, crèmes, plantes qui aident (soit disant) à grossir

Le problème est pareil que pour les médicaments :

Quand bien même cela fonctionnerait (beaucoup ne marchent pas du tout), ces trucs ne vont pas t’aider à construire de bonnes habitudes et de bon reflexes pour réussir et tenir sur le long terme.

Par exemple, le Fenugrec :

Si tu vas chercher pas mal de commentaires à son sujet, beaucoup confirment que ça a marché au début mais qu’au final, après l’arrêt, ils ont perdus tous les kilos accumulés.

Normal :

Ils n’ont pas installé de bonnes habitudes, ils n’ont pas réfléchi aux réelles raisons qui aident et favorisent la prise de poids.

Et pour les crèmes, non mais franchement…

Tu sais aussi bien que moi, au plus profond de toi, que ce n’est pas juste en étalant une crème sur telle ou telle partie du corps que tu vas réussir à prendre du poids.

Il faut arrêter de déconner, et certains vendeurs se foutent vraiment de la gueule du monde.

En plus, tu vas à la fois perdre de l’argent et décider de remettre ta potentielle réussite sur un produit, plutôt que de réussir grâce à tes efforts et ta réflexion. Dommage selon moi.

 

Les gainers industriels

Beaucoup de sociétés de compléments alimentaires veulent vous vendre des gainers, des mélanges en poudre à mixer avec de l’eau et à boire pour avoir un apport important en calories.

La réalité :

La majorité du temps c’est beaucoup de sucre. Tu vas retrouver en ingrédient principal de la maltodextrine et/ou du dextrose, qui sont deux sucres qui sont absorbés très très rapidement dans le corps

Il est d’ailleurs totalement déconseillé de consommer de maltodextrine ou du dextrose en dehors de l’entraînement !

En plus du sucre, tu vas souvent retrouver soit des composés dont tu ne sauras pas l’utilité ou la dangerosité, et selon la marque que tu prends, ils risquent d’ajouter pleins de choses inutiles mais qui ont un nom tape à l’œil, histoire de pouvoir faire gonfler le prix du produits.

En fait :

Il est beaucoup plus simple, beaucoup plus facile et beaucoup moins cher de fabriquer soit même son gainer.

Tu achètes un blender/mixeur pas cher, des flocons d’avoir en poudre, une boisson végétale, une banane, du beurre de cacahuète et voilà !

Facile, sain et pas cher !

 

Étape 2 : les 5 actions pour grossir sainement

Dans ce module on va voir ensemble les actions les plus efficace pour grossir sainement et le plus rapidement possible, tout en allant à une vitesse convenable pour que ce soit principalement en muscle et non en gras (si tu as une activité physique à côté).

Avant tout :

Je te conseille de bien avoir vu ou lu les 3 erreurs à éviter quand on cherche à prendre du poids expliqué ci-dessus.

Car savoir ce qu’il faut faire c’est bien, mais si tu peux éviter de faire les 3 erreurs dites ci-dessus ça te fera gagner aussi beaucoup de temps !

Ou tout du moins, ça t’évitera dans perdre beaucoup !

Attention :

Les étapes que je vais te donner son extrêmement tournées vers la pratique !

Il n’y aura pas beaucoup de théorie et surtout des actions à faire, de ta part, car rappelle toi bien de cela :

Pour grossir, il faut passer à l’action !

 

Action 1 : repérer quand tu peux manger.

 

 

Prend une feuille de papier et un crayon ou ouvre un document sur ton ordinateur te permettant de noter.

Su cette feuille, écrit tous les moments où tu peux manger.

Je ne te demande pas les moments où actuellement tu manges, je te demande d’écrire TOUS ls moments où tu peux manger.

Par exemple, dans mon cas

J’ai repéré que je pouvais à 7 moments dans la journée :

  • 06h15 – Une petite collation après m’être levé
  • 08h00 – Retour du sport, 10 minutes pour petit-déjeuner
  • Durant la matinée – Pause de 15 minutes au travail
  • Vers 14h – Pause de 30 minutes au travail
  • Durant l’après-midi – Pause de 15 minutes au travail
  • 19h30 – Dîner
  • 21h15 – Collation / Dessert

Donc ça se sont les moments durant lesquels moi je peux manger, et je t’invite à faire la même chose de ton côté.

C’est à dire d’identifier tous les moments durant lesquels tu peux manger durant la journée.

Comme ça,

Tu auras une base pour faire la suite des étapes et remplir ces moments avec des bons aliments.

Petite astuce :

Ne soit pas forcément ultra-précis dans les horaires. Comme tu l’as vu, j’ai parfois juste écrit « Pause » dans mon planning car ces horaires ne sont pas totalement fixe et dépendent des jours dans mon travail.

 

Action 2 : définir ce tu vas manger

 

 

Dans la première action on a repéré les moments où l’on peut manger.

Maintenant, on va planifier ce que tu vas manger.

Pourquoi planifier ?

1. Pour être sûr de manger avec régularité

Si tu ne planifie pas correctement ce que tu vas manger, et que tu ne sais pas quoi manger à l’avance, il va arriver plein de fois où tu auras la possibilité de manger mais tu n’auras rien sous la main ou aucune idée de quoi manger.

C’est souvent le cas quand on ne prévoit pas par exemple ses collations / goûters.

2. Pour éviter la flemme

Si tu ne sais pas ce que tu dois manger, pour le peu que tu es un peu la flemme le soir, si en plus de devoir préparer tu dois réfléchir à ce que tu dois manger, ou pire, que tu dois faire des courses, les chances que tu manges mal, pas assez ou pas du tout sont super élevées.

Quelques exemples, basé sur moi

Au petits déjeuners et aux collations j’ai pour habitude de manger toujours la même chose. Ça ne me pose pas de soucis de manger la même chose pendant plusieurs semaines ou mois à ce moments là et ça me simplifie grandement la vie.

Pour le midi, je ne me complique pas, je mange la même chose que la veille au soir. Je prépare en grande quantité et je met au frigo pour pouvoir l’emmener le lendemain avec moi au travail.

Pour le soir, je change par contre tous les jours. Bien entendu j’ai des repas qui reviennent d’une semaine sur l’autre et je change régulièrement pour m’adapter en fonction des fruits et légumes de saison

  • 06h15 : compote de pomme sans sucre ajouté
  • 08h00 : milkshake maison (lait végétal, flocon d’avoine, banane, beurre de cacahuète)
  • Pause du matin : même chose qu’à 08h (je prépare en double)
  • Pause déjeuner : la même chose que la veille au soir
  • Pause après-midi : 2 tranches de pain avec du beurre de cacahuète et 1 ou 2 fruits
  • Dîner : un repas salé que je change tout le temps
  • 21h15 : mix de fromage banc, yaourt soja, cacao 100% et sucre de coco

Donc ça ne sont que des idées.

Tu es libre de manger ce que tu veux, de t’adapter à ce que tu aimes et à ce que tu as accès.

Le principal, c’est que tu saches ce que tu dois manger, pour éviter les deux soucis dont je t’ai parlé juste avant !

 

Action 3 : préparer à l’avance

 

 

Maintenant que tu sais quand et quoi manger, il va falloir pousser l’organisation un peu plus loin pour mettre toutes les chances de ton côté !

Pour combattre la flemme, pour combattre l’excuse de « J’ai pas le temps ! », il faut que tu te mettes à préparer les choses à l’avance.

Le gros avantage de préparer à l’avance, c’est que quand arrive le moment où tu es sensé manger, moment repéré dans l’action 1, tu as déjà tout devant toi et tu ne te poses donc pas de question.

Par exemple, dans mon cas :

C’est con à dire, mais j’ai investi dans des boîtes de conservation. On ne peut pas préparer à l’avance si on a pas de quoi stocker.

Je prépare aussi un maximum de chose le soir pour ne pas avoir à le faire le lendemain matin. Et je le fais directement le soir en rentrant du travail sans attendre !

Parce que bon,

À chaque fois que je rentre du travail et que je me dis « Bon allez, ce soir je fais ceci ou cela avant de préparer ce que je dois manger demain » eh ba…. finalement je ne prépare rien et je me retrouve le lendemain à mal manger.

Je fais donc mon milkshake / gainer maison, ma boîte à fruits (si je dois les couper, je les coupe le matin et pas le soir pour garder les nutriments) et mes tartines de pain, la veille au soir.

Comme ça, tout est prêt pour chaque moment de la journée, comme prévu dans l’action 2.

Je te conseille donc de faire la même chose et de préparer un maximum de choses à l’avance, le soir, avant de ne faire quoi que ce soit.

Au niveau des plats, prépare en grande quantité. Tu pourras ainsi avoir déjà un truc de prêt pour le lendemain, voir tu peux manger 2 soirs et 2 midis de suite la même chose : gain de temps assuré.

Petite astuce supplémentaire :

Si tu as bien tout préparé à l’avance, quand tu arrives au travail ou en cours, sort tout ce que tu as à manger pour l’avoir sous les yeux.

À chaque fois que je laisse une boîte dans mon sac, tu peux être sûr que je l’oublie et que je la retrouve pleine le soir en vidant mon sac.

Alors que quand tout est sous les yeux, pas moyen d’oublier et plus facile de se motiver à se dire « Allez ! Je dois manger ça et ça si je veux avancer vers mon objectif ! »

 

Action 4 : bouger tes habitudes

 

 

Avec les 3 premières actions qui sont de savoir quand tu peux manger, savoir ce que tu vas manger et préparer à l’avance le maximum, tu vas déjà commencer à avoir des résultats et tu vas commencer à grossir.

Mais on va aller encore plus loin ensemble.

Ça paraît simple dit comme cela, mais c’est une réalité : si on fait toujours la même chose, on obtient toujours la même chose !

Si on ne change rien à nos habitudes, rien ne vas changer !

Voici donc des habitudes à changer pour avancer vers ton objectif de prendre du poids.

Olive et Colza

Ajoute de l’huile d’olive sur tes plats chauds ou froid et/ou de l’huile de colza sur tes plats froids.

Pourquoi de l’huile ?

1. Cela va t’apporter un maximum de calories très facilement

2. C’est très facile : tu ajoutes ça sur ton plat, ça ne prend pas de plus de place dans l’estomac, ça peut même rendre meilleur ton plat et pourtant ça t’apporte un max de calories

3. Au niveau de la santé, l’huile d’olive et de colza vont te permettre d’avoir un apport en acides gras de qualité. Et j’ai remarqué que souvent, les gens ne mangent pas assez de bons acides gras. Donc en plus d’apporter des calories, on fait bien à sa santé.

Par contre fait attention :

Prend bien de l’huile vierge et extraite à froid, sinon ça veut dire qu’elle a été trafiqué et n’a plus aucun intérêt,

Oublie l’huile de tournesol, de pépin de raisin ou d’arachides. Elles, elles ne sont pas bonnes pour le corps.

Éventuellement tu peux utiliser de l’huile de noix ou de lin pour tes plats froids. Elles sont vraiment le top du top pour la santé mais beaucoup plus chères.

Le dessert est ton ami

Je sais que ça peut paraître bizarre, mais prendre un dessert peut faire la différence.

Du fait qu’un dessert est généralement sucré, il passe tout seul et on en a envie.

Ne te force donc pas forcément trop au niveau du repas si tu satures et que tu n’as plus du tout du tout faim, et garde peut-être un peu de place pour un dessert.

Au final, le dessert t’apporteras surement plus de calories que le peu de reste que tu as laissé dans ton assiette !

Bon ok, les desserts ce n’est pas toujours sain et parfois très sucré. Mais rassure toi. Si tu as mangé un plat sain et équilibré, du fait que tu auras mangé pas mal de fibres de qualité, la digestion va prendre du temps et le sucre contenu dans le dessert ne passera pas aussi rapidement dans ton corps que si tu l’avais mangé le ventre vide.

Augmente tes quantités naturelles

On a tous des barrières dans notre tête sur les quantités qu’on mange.

Tu as surement déjà du te dire « J’ai l’habitude de manger X quantité de ça ».

Eh bien maintenant, il est temps de casser ces barrières !

L’habitude de manger 2 œufs ? Passe à 3 ! Habitude de manger 3 tranches de pain ? Passe à 4 ! Etc…

Pareil au restaurant ! Pense à prendre à chaque fois un supplément à ton plat si tu peux.

Dans mon cas, si je vais dans un restaurant pas trop trop classe, je vais toujours demander un truc en plus.

Et un bon repère visuel peut-être aussi les personnes avec qui tu es. Si par exemple tu es un garçon et que tu es avec ta copine qui fait 20 kilos de moins que toi, pose toi des questions si tu ne manges pas plus qu’elle… C’est qu’il y a un problème, surtout si tu es en phase de prise de poids !

Donc cherche à modifier tes habitudes de quantité toujours, partout, tout le temps et de les faire évoluer petit à petit.

 

Action 5 : fixe toi un défis de 10 jours !

 

 

Pendant 10 jours, je te demande d’appliquer vraiment à fond fond fond les 4 premières actions qu’on vient de voir !

Cette 5ème action est fondamentale, et je me répète sans cesse, mais :

On grossit uniquement en passant à l’action !

Si tu ne te mets pas à l’action, tu ne pourras pas changer, te transformer et vivre une nouvelle vie dans un corps qui te plaît vraiment !

Donc, comment faire pour démarrer ?

Inutile de commencer avec un truc énorme, je te demande quelque chose de très simple : pendant les 10 prochains jours, tu respectes à fond les 4 premières action de ce guide Comment grossir sainement.

C’est à dire :

  1. Savoir quand tu vas manger
  2. Savoir ce que tu vas manger
  3. Préparer à l’avance
  4. Augmenter tes quantités naturelles

En faisant ça, après seulement 10 jours, tu verras déjà un premier résultat. Puis, dans le module 3, on va voir ensemble comment mesurer tes résultats.

En 10 jours, les résultats ne seront pas non plus qu’au niveau de ta prise de poids.

Tu vas voir que tu auras d’avantage d’appétit, tu auras plus souvent envie de manger, et le mécanisme naturel va commencer à se mettre en place.

Tu vas aussi découvrir que manger beaucoup n’est pas si compliqué quand on est régulier et discipliné.

Point essentiel :

C’est cette régularité qui va te permettre de réussir ! Si tu n’appliques qu’un jour sur deux ou seulement que quelques jours ou semaines tous ces conseils, tu ne verras pas de changement.

Il faut que tu manges régulièrement et en quantité chaque jour, tous les jours, sans jamais en rater aucun. Que tu essayes encore, encore et encore sans jamais abandonner.

C’est uniquement par l’acharnement, la volonté et la régularité que tu obtiendras le changement que tu veux.

Peut-être que tu es motivé là en lisant ces lignes, tu te dis que c’est pour toi, que tu vas réussir ! Mais la motivation, ça va et ça vient. Demain matin, il va falloir plus que de la motivation pour te mettre à préparer les choses, les emmener avec toi et les manger.

Et qu’est-ce qui est plus puissant que la motivation ? La discipline !

Donc commence avec ce défis de 10 jours, applique les 4 premières actions et tu auras tes premiers résultats rapidement.

Fais toi une promesse de tenir ce défis, tiens le, et vois les résultats !

 

Étape 3 : aller plus loin